page-header

Soulager la constipation grâce à la réflexologie plantaire

colon1170x500px

Le stress peut provoquer des troubles et des perturbations qui affectent le côlon, appelé dans le langage courant le gros intestin et qui est impliqué dans le processus du transit et de l’élimination de ce qui n’a pas été absorbé et utilisé par l’organisme.
Le gros intestin est divisé en huit segments : la valvule de Bauhin ou iléo-cæcale , l’appendice, le côlon ascendant, le côlon transverse, le côlon descendant, l’anse sigmoïde, le rectum et l’anus.
La réflexologie respecte cette disposition.

Une de ces perturbations est la constipation. Elle concerne 1 personne sur 5 en France. La majorité des malades sont des femmes (80%) et des personnes âgées. Pour les médecins, il y a constipation lorsqu’on va à la selle moins de trois fois par semaine, sur une durée de plusieurs semaines voire plusieurs mois.
Deux mécanismes sont le plus souvent en cause :

  • Une « paresse » du gros intestin : le tube se contracte peu ou mal et les selles progressent lentement ;
  • Un « dessèchement » des selles : la paroi du côlon a, entre autres fonctions, celle de réabsorber l’eau présente dans les matières fécales. En l’absence d’une hydratation régulière et suffisante, cette réabsorption d’eau dans le gros intestin peut conduire à la formation de fèces dures et sèches, rendant leur élimination difficile.

Par une stimulation des zones réflexes digestives et respiratoire, la réflexologie plantaire peut être une véritable aide en apportant un soulagement, une détente profonde et une harmonisation fonctionnel des organes.

Le réflexologue stimulera par exemple :

  • Pour le système digestif : gros intestin, intestin grêle, côlon, rectum, anus, foie, vésicule biliaire, estomac, rate, pancréas
  • Pour le système respiratoire : poumons, plexus solaire pour la détente
  • Pour le système endocrinien : tête, glande hypophyse et thyroïde
  • Pour faciliter l’élimination : glandes surrénales, reins et vessie